5 décembre 2018

Acquisition du David jouant de la harpe pour le roi Saül, par Antoine-Jean Gros
 

 

Acquisition du David jouant de la harpe pour le roi Saül, par Antoine-Jean Gros
 

Le musée du Louvre annonce l’acquisition, pour le département des Peintures, du David jouant de la harpe pour le roi Saül peint par Antoine-Jean Gros (1771-1835) en 1821. Entré dans les collections grâce au soutien de la Société des Amis du Louvre, ce tableau éclaire d’un jour nouveau la fin de la carrière de Gros, période trop vite résumée à une triste déchéance, celle du peintre maudit que le génie aurait abandonné.

Exposé par Antoine-Jean Gros au Salon de 1822, David jouant de la harpe pour le roi Saül se distingue par son illustre provenance. Son premier détenteur fut Louis-Philippe d’Orléans, mécène le plus important après le roi sous la Restauration, et ses derniers propriétaires privés au XXIe siècle furent Yves Saint Laurent et Pierre Bergé.
La peinture se singularise par son sujet, fort rare, tiré de l’Ancien Testament et non de l’histoire gréco-romaine : depuis Rembrandt, aucun peintre majeur ne s’était attaché à la figure complexe de Saül, dont l’affection pour le jeune David tourne à la haine inextinguible. Un décor oriental luxueux, le goût du théâtre avec ses accessoires et les effets de contre-jour, la prodigalité des gestes et les tonalités chaudes ramènent Gros à sa sensibilité baroque naturelle. À l’arrière-plan, les colonnes égyptiennes et l’immense salle du trône appellent l’imaginaire oriental byronien qui s’apprête à souffler sur la France : Gros établit une passerelle inattendue entre les fantasmagories de John Martin et le prochain cauchemar de La Mort de Sardanapale, composé par Delacroix six ans plus tard. Le peintre évoque-t-il sa propre destinée en opposant le rayonnement de l’innocence à la jalousie paranoïaque ? Quel écho ce tableau trouva-t-il chez les jeunes artistes, notamment en Delacroix, qui expose lui aussi en 1822 ? L’arrivée de cette œuvre au Louvre promet la relecture passionnante d’un des plus beaux moments de la peinture française.

Ce tableau sera exposé à partir de janvier 2019 dans les salles de peintures françaises du XIXe siècle, aile Denon, 1er étage.
 

La Société des Amis du Louvre
Fondée en 1897, la Société des Amis du Louvre est l’un des premiers mécènes du musée. Avec plus de 60 000 membres, elle rassemble tout le public fidèle du musée du Louvre en offrant au plus grand nombre la possibilité de participer à l’enrichissement des collections nationales. Depuis 2016, la Société des Amis du Louvre est présidée par Louis-Antoine Prat.
Plus d’informations sur : www.amisdulouvre.fr

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Horaires : de 9h à 18h, sauf le mardi. Nocturne mercredi et vendredi jusqu’à 22h.
Tarif unique d’entrée au musée : 15 €.
Achat en ligne : www.ticketlouvre.fr
Renseignements, dont gratuité : www.louvre.fr