29 mars – 23 juillet 2018

Delacroix (1798-1863)

 

Delacroix (1798-1863)

 Il est l’un des géants de la peinture française et pourtant Paris ne lui a pas consacré de rétrospective complète depuis 1963, année du centenaire de sa mort. Le musée du Louvre, en collaboration avec le Metropolitan Museum  of Art de New York, rend aujourd’hui hommage à l’ensemble de la carrière artistique d’Eugène Delacroix à travers une exposition historique, réunissant 180 œuvres, dont une majorité de peintures.

Des grands coups d’éclat qui firent la célébrité du jeune artiste aux Salons des années 1820, jusqu’aux dernières compositions religieuses ou paysagées, peu connues et mystérieuses, le parcours met en évidence la tension qui caractérise la création d’un artiste à la fois en quête d’originalité et mû par le désir de s’inscrire dans la grande tradition des artistes flamands et vénitiens des XVIe et XVIIe siècles. L’exposition tente également de répondre aux questions que pose encore une carrière longue, foisonnante et fréquemment renouvelée.  Elle invite enfin le public à faire connaissance avec une personnalité attachante, éprise de gloire et acharnée de travail, curieuse, critique et cultivée, virtuose de l’écriture autant que de la peinture et du dessin.

Cette exposition est l’occasion de réunir des chefs-d’œuvre de l’artiste conservés dans les musées français (Lille, Bordeaux, Nancy,  Montpellier, …) et des prêts exceptionnels en provenance notamment des États-Unis, de Grande-Bretagne, d’Allemagne,  du Canada, de Belgique, de Hongrie, …

Il reste beaucoup à comprendre sur la carrière de Delacroix. Elle se déroule sur un peu plus de quarante années (de 1821 à 1863), or les peintures qui font sa célébrité ont pour la plupart été produites durant la première décennie. Alors qu’elles représentent les trois quarts restants de sa carrière, les années suivantes déroutent car la production de Delacroix ne s’y laisse plus aisément inscrire dans un simple courant. Souvent cité comme ancêtre des coloristes modernes, la carrière de Delacroix décrit en réalité un parcours parfois peu compatible avec la seule lecture formaliste de l’histoire de l’art du XIXe siècle.

L’exposition propose une vision des motivations susceptibles d’avoir inspiré et dirigé son activité picturale au fil de sa longue carrière, déclinée en trois grandes périodes. La première décennie, celle de la conquête et du triomphe, est placée sous le signe de la rupture avec le système néoclassique, au profit d’un recentrement sur les possibilités expressives et narratives du médium pictural ; la seconde partie cherche à évaluer l’impact du grand décor public, principale activité de Delacroix dans les années 1835-1855, dans sa peinture de chevalet où s’observe une tension entre le monumental et le décoratif ; enfin, les dernières années semblent dominées par une forte attraction pour le paysage, tempérée par un effort de synthèse personnelle rétrospective.

Ces clés interprétatives permettent de proposer une classification renouvelée qui dépasse le simple regroupement par genres ou bien le clivage romantique-classique. Elles placent la production picturale de Delacroix en résonnance avec les grands phénomènes artistiques de son temps : le romantisme certes, mais aussi le réalisme, les historicismes, l’éclectisme.

Commissaires de l’exposition : Sébastien Allard, conservateur général du Patrimoine, directeur du département des Peintures, musée du Louvre ; Côme Fabre, conservateur du Patrimoine, département des Peintures, musée du Louvre et Asher Miller, conservateur, département des peintures européennes, The Metropolitan Museum of Art.

 

 

Cette exposition est organisée par le musée du Louvre, Paris et le Metropolitan Museum of Art, New York.

Elle bénéficie du mécénat de la Caisse d’Épargne, de Kinoshita Group et de Bouygues Bâtiment Ile-de-France.




PUBLICATIONS ET DOCUMENTAIRE
Catalogue de l’exposition
Delacroix, sous la direction de Sébastien Allard et Côme Fabre.
Coédition musée du Louvre éditions / Hazan.
480 pages, 280 illustrations, 45 €.


Album de l’exposition

Coédition musée du Louvre éditions / Hazan. 48 pages, 40 illustrations, 8 €.



Jeune Public  : Delacroix (revue DADA n°227)

En partenariat avec la revue DADA. 52 pages. 7,90 €.



Documentaire
Delacroix (titre provisoire). Réalisation : Martin Fraudeau.
Fr., 52 minutes, 2018. Coprod. : Musée du Louvre / Gédéon Programmes / France 5. Diffusion au printemps 2018 sur France 5.



AU MUSÉE DELACROIX
Une lutte moderne
De Delacroix à nos jours

11 avril – 23 juillet 2018

En lien avec la rétrospective présentée au musée du Louvre, le musée Delacroix consacre une exposition aux peintures de l’artiste de l’église Saint-Sulpice, récemment restaurée, notamment La Lutte de Jacob et l’Ange.

Commandée en 1849 à Eugène Delacroix, cette œuvre monumentale, riche et sublime l’occupe jusqu’en 1861 et peut être considérée comme son testament spirituel. Ce fut d’ailleurs pour achever ces décors qu’il installa son dernier atelier rue Fürstenberg soulignant ainsi le lien fort entre le musée Delacroix et ces œuvres magistrales.
La restauration des trois peintures de la chapelle des Saints-Anges, permet également de porter un regard renouvelé sur ces œuvres, en lien avec les études menées pour leur conservation.
Cette exposition offre l’occasion d’associer les œuvres de Delacroix aux créations des nombreux artistes du XIXe  et du XXe siècle qu’il a inspirés, de Gauguin à Epstein, de Redon à Chagall.


Visites et ateliers
Des visites de l’exposition, des ateliers, un conte et une promenade du musée à l’église Saint-Sulpice. 
Renseignements : www.musee-delacroix.fr



A L’AUDITORIUM DU LOUVRE

Conférences
Jeudi 5 avril à 12h30 et à 18h30 (durée : 1h15)
Présentation de l’exposition « Delacroix (1798-1863) »
par Sébastien Allard et Côme Fabre, musée du Louvre.



Vendredi 13 avril à 12h30
Présentation de l’exposition « Une lutte moderne »
par Dominique de Font-Réaulx, musée Delacroix et Marie Montfort, Ville de Paris.



Les jeudis 3, 17, 24 et 31 mai, de 18h30 à 20h
Delacroix : récit d’une œuvre (titre provisoire)
Cycle de conférences-lectures, œuvre en scène et fiction littéraire


« Vous me traitez comme on ne traite que les grands morts »

Par Sébastien Allard et Côme Fabre, lectures  d’un choix de textes critiques par un comédien (nom à confirmer) (3 mai).


Delacroix, jeune homme des Lumières ?

Avec Sébastien Allard et Danièle Cohn, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Lectures d’extraits du Journal et de la Correspondance de Delacroix par un comédien (nom à confirmer) (17 mai).


Eugène Delacroix, Carnet du voyage au Maroc : texte et croquis

Conférence-œuvre en scène par Marie-Pierre Salé, musée du Louvre (24 mai). Lecture du récit de voyage par un comédien (nom à confirmer).


Fiction littéraire

Création originale, par Adrien Goetz, université Paris-Sorbonne et écrivain (31 mai).



Concerts
Du 4 avril au 17 mai
Cycle « Delacroix et la musique »
Œuvres de Chopin, Beethoven, Liszt, Mozart, Haydn, Berlioz,  Saint-Saëns, Massenet, Gounod, David en six rendez-vous thématiques : « Les trois sonates de Chopin » (4 avril à 20h) ; « Le testament de Chopin » (6 avril à 20h) ; « Figures romantiques » (7 avril à 16h) ; « Voyage en Orient » (12 avril à 12h30) ; « Passions viennoises » (16 mai à 12h30) ; « De Haydn à Chopin » (17 mai à  12h30)



Film d’histoire de l’art
Mercredi 18  avril à 12h30
Delacroix, le dernier combat, de Laurence Thiriat. Fr., 2016, 52 min.



VISITES ET ATELIERS / LOUVRE

Des visites de l’exposition (avec conférencier, pour les familles, en lecture labiale,  en LSF et descriptive et tactile ), des ateliers et un cycle de visites « A la découverte de Delacroix » dans les salles du musée.
Renseignements sur www.louvre.fr ou au 01 40 20 52 63.