16 mars - juillet 2016

Delacroix en modèle

 

Delacroix en modèle

Eugène Delacroix fut, très tôt, considéré comme un modèle par bien des artistes plus jeunes, des futurs impressionnistes à Picasso ou Matisse. Le talent de Delacroix, sa fidélité à son propre idéal, l’originalité de ses sujets et de leur traitement, la part donnée à l’imagination ont suscité, et suscitent toujours, une très vive admiration de la part des créateurs, peintres, graveurs, photographes. La collection du musée est riche d’oeuvres pour lesquelles Delacroix, l’artiste et l’homme, a été pris pour modèle. Elles seront réunies à partir du 16 mars pour un accrochage exceptionnel, présenté dans l’atelier du peintre.

Delacroix avait présenté au Salon de 1834 sa grande toile, Femmes d’Alger dans leur appartement, inspirée d’une visite qu’il pût faire, à Alger, dans l’intérieur d’un harem, à l’occasion de son voyage en Afrique du Nord. Son tableau fut très tôt célébré pour sa beauté sensuelle, pour le rythme de sa composition et des couleurs, pour la lumière irradiant des chairs des femmes alanguies. Delacroix offrait là une vision renouvelée du thème de l’odalisque, à la taille d’une peinture d’histoire.

Henri Fantin-Latour (1836-1904) voua, tout jeune peintre, une vive admiration à l’oeuvre de son aîné. Sa remarquable interprétation, Les Femmes d’Alger, acquise récemment grâce à un don généreux de la Société des Amis du musée Eugène-Delacroix, est très fidèle à la composition et au dessin de Delacroix, comme à la gamme colorée choisie. Elle témoigne de l’observation attentive de son auteur pour le tableau de son aîné comme de son talent à en saisir la grâce.

L’accrochage présente cette oeuvre majeure, en lien avec les objets rapportés par Delacroix de son voyage au Maroc et avec des estampes qu’il fit sur le même thème. Il permet aussi de rappeler la personnalité d’Henri Fantin-Latour, qui sut célébrer le talent de Delacroix, à peine disparu. Fantin-Latour ouvrit une voie féconde, celle de la reconnaissance des artistes à leur aîné, témoignage respectueux et inventif à sa création singulière comme à sa personnalité.

Cet accrochage sera également l’occasion de découvrir une installation de l’artiste contemporain Edwart Vignot, Delacroix, à pied d’oeuvre.

Commissaire :
Dominique de Font-Réaulx, assistée d’Albane Fabre et de Marie-Christine Mégevand, musée national Eugène-Delacroix.

 

Exposition au musée national Eugène-Delacroix

6 rue de Fürstenberg - 75006 Paris

Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9 h 30 à 17 h 30 (fermeture des caisses à 17 h)