10 juin 2017

Deux dessins d'Antoine-Jean Gros (1771-1835)

 

Deux dessins d’Antoine-Jean Gros (1771-1835)

Le musée du Louvre annonce l’acquisition par la Société des Amis du Louvre, pour le département des arts graphiques, de deux importants dessins de Antoine-Jean Gros (1771-1835) : Bucéphale dompté par Alexandre et La reddition de la ville d’Ulm. Don d’une générosité exceptionnelle de la Société des Amis du musée du Louvre, cet achat a été effectué sur le marché de l’art parisien pour un montant de 400 000 euros (hors frais).

Le 22 mars dernier, lors de la dispersion par Artcurial de la collection de Gaston Delestre (1913-1969), expert en peinture et dessin, qui publia en 1951 une petite monographie dédiée à Gros, une soixantaine de feuilles du maître lui ayant appartenu ont été mises en vente. Elles avaient été auparavant la propriété de son arrière grand-oncle, le peintre Jean-Baptiste Delestre (1800-1871), élève de Gros et auteur de la première biographie parue en 1845 et rééditée en 1867. A son décès, l’ensemble des oeuvres du maître qu’il détenait fut dispersé. Les invendus passèrent en possession de ses héritiers, ses neveux Gustave et Maurice Delestre. Le petit-fils de ce dernier Gaston Delestre s’attacha à racheter tout au long de sa vie certains des dessins dispersés en 1871. Ce qui explique aujourd’hui la richesse de l’ensemble, essentiellement formé de feuilles esquissées provenant sans doute d’albums démembrés et de dessins préparatoires pour plusieurs tableaux jalonnant la carrière de Gros. Parmis ces soixante feuilles, deux ont pu entrer au Louvre grâce au généreux soutien de la Société des Amis du Louvre.

Bucéphale dompté par Alexandre

Inspiré du récit fait par Plutarque dans la Vie d’Alexandre, cette étude représente le dressage, par le tout jeune fils du roi de Macédoine, d’un cheval particulièrement récalcitrant appelé Bucéphale. Alexandre avait compris que l’animal avait peur de son ombre. Aussi, il le plaça face au soleil, saisit sa bride, sauta sur croupe et l’enfourcha fermement, parvenant à le dompter et à l’adoucir.

La reddition de la ville d’Ulm

Gros était réputé pour sa mise en scène des succès militaires de Bonaparte. Il rend hommage ici à un autre haut fait de la légende napoléonienne, survenu lors de la campagne d’Allemagne : la reddition de l’armée autrichienne du général Mack à l’Empereur dans la ville d’Ulm, le 20 octobre 1805. Gros représente la scène à l’extérieur de la ville d’Ulm, esquissée dans le fond. Tandis que les drapeaux ennemis sont remis à des officiers français devant les troupes, l’Empereur, à cheval et entouré de son état-major, refuse l’épée que lui présente le général autrichien en signe de soumission.

 

La Société des Amis du Louvre

Fondée en 1897, reconnue d'utilité publique en 1898, la Société des Amis du Louvre est l'un des premiers mécènes du musée. Avec plus de 60 000 membres, elle rassemble tout le public fidèle du musée du Louvre en offrant au plus grand nombre la possibilité de participer à l'enrichissement des collections nationales. Depuis 2016, la Société des Amis du Louvre est présidée par Louis-Antoine Prat.


Dernières acquisitions pour le musée :

- Portrait de Pompée (milieu du Ier siècle avant J.-C.)

- Joas sauvé de la persécution d'Athalie, Gioacchino Assereto (1600-1650).


Plus d'informations sur : www.amisdulouvre.fr