4 avril 2016

Entrée dans les collections nationales de la Table de Breteuil dite Table de Teschen

Un chef-d’œuvre de l’histoire européenne

 

Entrée dans les collections nationales de la Table de Breteuil dite Table de Teschen
Un chef-d’œuvre de l’histoire européenne

Grâce au mécénat exceptionnel de la Banque de France et d’AXA, ainsi qu’au généreux soutien de la Société des Amis du Louvre, de la Fondation La Marck sous l’égide de la Fondation de Luxembourg, de la Edmond J. Safra Philanthropic Foundation avec la collaboration des American Friends of the Louvre, des entreprises Hugau Gestion et Lusis, de Jean-Marie Lecomte ainsi que des 4 600 donateurs individuels de la campagne Tous mécènes !, le musée du Louvre a réussi à réunir les 12,5 millions d’euros nécessaires à l’acquisition de la Table de Breteuil dite Table de Teschen

Un meuble d’orfèvrerie unique au monde

La Table de Breteuil, dite Table de Teschen, offerte en 1780 au diplomate Louis Charles Auguste Le Tonnelier, baron de Breteuil, demeure le chef-d’œuvre incontesté de Johann Christian Neuber par l’audace de sa conception, la virtuosité de son exécution et le prestige de sa provenance. 
À la fois meuble et bijou, réalisée en bronze doré sur âme de bois, la table est incrustée de 128 échantillons de pierres fines, auxquels s’ajoutent sur le plateau ovale des médaillons allégoriques de la paix, en porcelaine de Saxe. Un livret, daté de 1780, accompagne la table et identifie chacune des pierres. 
Par le caractère précieux des matériaux employés qui l’apparentent à la bijouterie et la disposition en « cabinet minéralogique » du plateau, cette table met en scène de manière inattendue et spectaculaire l’essor des sciences naturelles au siècle des Lumières. 
Joyau de l’histoire européenne, la Table de Breteuil immortalise aux yeux de nombreux historiens le traité de Teschen, considéré par les diplomates comme le premier traité moderne où deux nations, la France et la Russie, se portent garantes de la paix entre l’Autriche et la Prusse et, plus globalement, de la sécurité collective en Europe. 

Un nouveau chef-d’œuvre pour les salles des Objets d’art du XVIIIe siècle récemment inaugurées

Présentée solennellement le 1er janvier 1780 à la Cour de Dresde, et célébrée jusqu’à Versailles à son arrivée en France, la Table de Teschen est demeurée dans la famille de Breteuil depuis le XVIIIe siècle. En 2012, elle a fait l’objet d’expositions remarquées à la Grüne Gewölbe (Dresde), à la Frick Collection (New York) et à la Galerie Kugel (Paris).
Cette table exceptionnelle vient enrichir les nouvelles salles dédiées aux Objets d’art du XVIIIe siècle inaugurées en juin 2014. À la faveur d’une muséographie entièrement renouvelée, l’œuvre trouvera ainsi un écrin à sa mesure au centre des chefs-d’œuvre du néoclassicisme.

Pour le musée, cette acquisition permet de faire entrer dans les collections nationales un chef-d’œuvre dont les dimensions symbolique, historique et artistique résonnent tout naturellement avec ses missions.

Un nouveau succès pour la campagne Tous Mécènes !

Lancée le 7 octobre 2014, la cinquième campagne d’appel au don avait pour but de réunir la somme d’un million d’euros sur un budget global de 12,5 millions d’euros nécessaire à l’acquisition de la Table de Breteuil.
Les précédentes campagnes Tous mécènes ! ont montré la forte adhésion du public et le souhait de chacun de participer, selon ses moyens, à l’enrichissement des collections du Louvre. Ce cinquième rendez-vous, par son succès, a encore renforcé  le lien entre le musée et son public. 

813 000 € ont été réunis grâce à la générosité de plus de 4 600 donateurs individuels et 350 000 € grâce au soutien de la Société des Amis du Louvre. Les entreprises et fondations se sont également mobilisées en apportant 110 000 € à la campagne. La contribution des donateurs individuels varie de 1 à 10 000 €. Le don moyen est de 150 € ; le montant du don le plus fréquent est de 50 €. Des dons proviennent de l’étranger, notamment de donateurs européens, principalement des Belges, des Suisses et des Italiens.

Tous les donateurs ont été remerciés nominativement parmi les mécènes de la campagne. Ils ont aussi tous pu découvrir la Table de Breteuil au cours de visites libres ou privées. Les donateurs les plus importants bénéficient par ailleurs pendant un an de la carte des Amis du Louvre (accès libre aux collections permanentes et aux expositions temporaires).

Détail du financement de l’acquisition de la Table de Breteuil pour un montant total de 12,5 M€ (2014 -2016)

– Mécénat d’entreprises : 9 M€
– Crédits d’acquisition du musée du Louvre : 2,337 M€
– Opération « Tous Mécènes ! » : 813 000 €
– Société des Amis du Louvre : 350 000 €