23 septembre 2016 - 23 janvier 2017


 

George Sand et Eugène Delacroix

dans l’atelier du musée Delacroix

 


 

George Sand et Eugène Delacroix
dans l’atelier du musée Delacroix

Le musée Delacroix a acquis au printemps dernier la peinture George Sand habillée en homme, portrait émouvant et intime de George Sand, que Delacroix réalise en 1834. Cette acquisition remarquable est l’occasion d’un accrochage renouvelé de la collection du musée, autour de George Sand et d’Eugène Delacroix, comme de la vie artistique de leur temps.

L’entrée dans les collections du musée Eugène-Delacroix du premier portrait de George Sand réalisé par Delacroix, est l’occasion d’un accrochage qui évoque les liens d’amitié fidèles qui s’établirent entre la femme de lettres et le peintre. Ces liens sont d’autant plus profonds qu’ils se nouent entre deux êtres dissemblables, qui  s’estiment et se soutiennent.
Eugène Delacroix et George Sand se rencontrent en novembre 1834 lorsque le directeur de la Revue des deux mondes, demande au peintre de faire le portrait de la femme de lettres, afin d’illustrer ses articles. Sand vient de rompre avec Alfred de Musset, c’est une jeune femme meurtrie qui pose chez l’artiste. Cette rencontre marque le début d’une amitié profonde, vive, non sans désaccords parfois. Ils échangent, de 1835 à 1863, jusqu’à la mort du peintre, plusieurs centaines de lettres. Leur ton, très vite, devient chaleureux ; Delacroix abandonne le « Madame », pour un « chère femme », ou un « Amie et sœur bien chère », témoignant de son affection profonde. Le peintre et l’écrivain partagent une vive passion pour Shakespeare comme pour Byron. Ils aiment, de concert, la puissance rude, aux couleurs embrasées, de l’art de l’Espagne.
L’accrochage, dans l’ancien atelier du peintre, valorise ainsi les multiples facettes des talents de Delacroix, peintre, dessinateur, graveur et écrivain. Il offrira également l’occasion de redécouvrir L’Éducation de la Vierge, grande toile peinte par Delacroix pour l’église de Nohant, en 1842, alors que le peintre séjournait chez son amie.

Commissaire : Dominique de Font-Réaulx, musée national Eugène-Delacroix.

Autour de l’accrochage au musée Delacroix

Jeudi 06 octobre à 18 h 30
Delacroix chez George Sand à Nohant : un parfum d’un autre monde
Par Annick Dussault, Maison de George Sand à Nohant.

Jeudi 13 octobre à 18 h 30
Les amitiés littéraires de Sand et de Delacroix
Par Yves Gagneux, Maison de Balzac à Paris.

Lundi 24 novembre à 18 h 30
Portraits croisés de George Sand, des Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand aux Bas-bleus de Barbey d’Aurevilly
Par Fabienne Bercegol, université de Toulouse 2.

Jeudi 1er et vendredi 2 décembre à 20 h
Lectures de textes choisis de Musset, Sand et Delacroix
Par Stanislas Roquette, acteur et metteur en scène.

Jeudi 8 décembre à 20 h 
Concert Beethoven/Chopin par Olivier Korber, pianiste

Du 20 octobre au 23 octobre
Le musée participe à la FIAC

Du 4 novembre au 20 novembre
Festival Photo Saint-Germain-des-Prés : présentation des œuvres du photographe suédois Anders Petersen.

Le musée Eugène-Delacroix : Dans l’intimité de l’artiste

Le musée national Eugène Delacroix est situé dans le dernier appartement et atelier occupés par le peintre. Delacroix s’installa 6, rue de Furstenberg le 28 décembre 1857 afin de terminer le décor de la chapelle des Saints-Anges de l’église Saint-Sulpice dont il avait été chargé, dès 1847. Souffrant depuis plusieurs années, l’artiste souhaitait finir à tout prix son œuvre et être le plus proche possible de l’église. Ce fut par l’intermédiaire de son ami, le marchand de couleurs et restaurateur de tableaux Étienne Haro (1827-1897), qu’il trouva un logement calme et aéré, proche de Saint-Sulpice, situé au premier étage, entre cour et jardin, d’un immeuble faisant partie des anciens communs du palais abbatial de Saint-Germain-des-Prés. Il vécut dans son appartement jusqu’à sa mort, le 13 août 1863.
Sauvé dans les années 1930 grâce à l’engagement de grands artistes et de personnalités intellectuelles réunis autour du peintre Maurice Denis au sein de la Société des Amis de Delacroix, l’appartement  devient musée associatif, puis musée national en 1971, rattaché au musée du Louvre depuis 2004. 

Le musée Delacroix réunit un ensemble de collections liées au peintre français – peintures, pastels, dessins, lithographies, ainsi qu’un ensemble important de lettres et de souvenirs.
L’accrochage renouvelé de ses collections permanentes permet aux visiteurs de découvrir des œuvres différentes au fil des mois. Une grande exposition temporaire annuelle y est organisée, autour de thèmes liés à la création du peintre. La prochaine grande exposition aura lieu de mai à août 2017 autour de la relation entre Maurice Denis et Eugène Delacroix et la transformation de l’atelier du peintre au musée d’aujourd’hui.