11 novembre 2017


Le Louvre Abu Dhabi ouvrira le 11 novembre 2017

 


Le Louvre Abu Dhabi ouvrira le 11 novembre 2017

Abu Dhabi, 6 Septembre 2017 : Le Louvre Abu Dhabi ouvrira ses portes au public le 11 novembre 2017. Il s’agit du premier musée du monde arabe conçu comme un musée universel, ayant vocation à refléter l’histoire commune de l’humanité à travers différentes cultures et civilisations.
Un programme de festivités publiques, comprenant des représentations de spectacles vivants, de danse, de concerts, projections, conférences et événements, donnés par des artistes contemporains et classiques de renom, accompagnera cet évènement.
Situé à Abu Dhabi, la capitale des Émirats Arabes Unis (EAU), le bâtiment a été conçu par l’architecte français Jean Nouvel, lauréat du prix Pritzker, comme une ville-musée (médina) recouverte d’un vaste dôme argenté. Les visiteurs pourront déambuler dans les espaces de promenade surplombant la mer, et sous le dôme de 180 mètres de diamètre composé de près de 8 000 étoiles en métal entrelacées pour former un savant dessin géométrique. Les rayons du soleil traversant le dôme créent un effet saisissant de « pluie de lumière », inspiré des palmeraies des oasis des Emirats Arabes Unis.
Le musée présentera sa riche collection d’oeuvres d’art ainsi que des prêts des plus grands musées français. La collection couvre tous les pans de la création artistique des origines de l’art à nos jours, depuis la Préhistoire aux commandes faites à des artistes contemporains. Le musée offre une présentation muséographique inédite mettant en lumière les thèmes universels et les influences communes entre les civilisations. Cette approche distingue le musée de la plupart des institutions muséales dont le parcours propose un classement par styles ou civilisations. Le Louvre Abu Dhabi comprend, en plus des galeries permanentes, un espace d’exposition temporaire, un musée des enfants, un auditorium, un restaurant, une boutique et un café.

Son Excellence Mohamed Khalifa Al Mubarak, président de Abu Dhabi Tourism & Culture Authority (TCA Abu Dhabi) et de Tourism Development & Investment Company (TDIC), a déclaré : « Le Louvre Abu Dhabi symbolise la vision d’une nation tolérante et ouverte à la diversité, à travers un parti pris muséographique qui montre que le monde a toujours été un terrain d’échanges. Le musée est l’expression la plus innovante de la longue tradition de préservation du patrimoine culturel, encouragée par les pères-fondateurs des Emirats arabes unis.
Le Louvre Abu Dhabi est l’un des éléments clefs de la stratégie culturelle d’Abu Dhabi, qui protège un héritage riche et encourage la créativité. L’investissement dans un écosystème culturel dynamique est au coeur de notre politique de diversification économique et du développement d’une société moderne et active. Le Louvre Abu Dhabi est un pilier de notre société et une inspiration pour la nouvelle génération de leaders culturels qui contribuent à la dynamique et à la tolérance de notre nation. »

Le parcours muséographique commencera par le « grand vestibule ». Cet espace accueille le visiteur et le confronte d’emblée aux grands thèmes du musée tels la maternité et les rituels funéraires. La mise en regard d’oeuvres issues d’aires géographiques parfois lointaines mettant en lumière leurs connivences artistiques par-delà l’espace et le temps. Au fil des galeries, le parcours se poursuivra de manière chronologique et thématique subdivisé en douze chapitres. Le visiteur découvrira de grands thèmes mettant en regard les différentes civilisations : des premières représentations figurées avec la Princesse de Bactriane produite en Asie centrale à la fin du IIIe millénaire avant J.-C., aux premiers grands empires représentés tant par les pratiques funéraires de l’Egypte ancienne avec le sarcophage de la princesse Henouttaouy que par un magnifique Décadrachme de Syracuse signé par l’artiste Évainète.

Plus loin dans le parcours, une salle dédiée aux religions universelles permettra de découvrir des textes sacrés : un feuillet du Coran bleu, une Bible gothique, un Pentateuque, ainsi que des textes bouddhiques ou taoïstes. L’époque médiévale et le début des temps modernes mettent en valeur les échanges artistiques le long des routes commerciales. Entre l’Asie et la Méditerranée, puis entre l’Europe et l’Amérique, le visiteur appréhendera la manière dont l’horizon du monde s’est peu à peu élargi grâce à l’effervescence scientifique nourrie de plusieurs influences. Un ensemble de paravents japonais Namban témoigne des échanges entre l’Extrême-Orient et l’Europe. L’image du prince à travers le monde est illustrée notamment par un important casque turban ottoman. Une vision plus intime d’un nouvel art de vivre est présentée avec une exceptionnelle commode en laque rouge de Chine réalisée par Bernard II van Risenburgh (BVRB, 1696–1766). Questionnant le caractère pluriel de la modernité, le parcours permet au visiteur de découvrir le Bohémien d’Edouard Manet (1832–1883), les Enfants luttant de Paul Gauguin (1848–1903) ou encore Composition en bleu, rouge, jaune et noir de Piet Mondrian (1872–1944). Enfin, le parcours s’achève sur une oeuvre monumentale de l’artiste Ai Weiwei (1957), et sur les enjeux de la globalisation.

La collection comprend également des commandes in situ faites à des artistes contemporains de renommée internationale qui dialoguent avec le récit du musée et l’architecture de Jean Nouvel. L’artiste américaine Jenny Holzer (1950) a créé trois murs en pierre gravés intitulés For Louvre Abu Dhabi (2017). Ils font référence à des textes provenant d’importantes sources historiques telles que la Muqaddimah d’Ibn Khaldun, une tablette mésopotamienne bilingue en Akkadien et Sumérien sur le Mythe de la Création, et l’édition annotée des Essais de Michel de Montaigne datée de 1588.

L’artiste italien Giuseppe Penone (1947) a, quant à lui, imaginé plusieurs oeuvres spécifiquement pour le musée. Feuilles de Lumière (2017) est un arbre monumental en bronze dont les miroirs, placés sur ses branches, reflètent la « pluie de lumière ». Propagation (2017), un ensemble de plaques de porcelaine, présente des cercles concentriques dessinés à la main naissant de l’empreinte du pouce de Sheikh Zayed, fondateur des Emirats Arabes Unis. L’oeuvre a été réalisée en collaboration avec les ateliers de Sèvres – Cité de la céramique.

Son Excellence Mme Françoise Nyssen, Ministre de la Culture de la République française, a déclaré aujourd’hui à Abu Dhabi : « L’ouverture du Louvre Abu Dhabi le 11 novembre marquera une étape majeure dans le développement de la coopération entre les Emirats arabes unis et la France, dix ans après la signature de l’accord intergouvernemental. Ce musée est un des projets culturels les plus ambitieux au monde, mis en lumière par l’oeuvre architecturale exceptionnelle de Jean Nouvel. Par l’apport de son expertise muséale et par le prêt d’oeuvres de ses collections nationales, la France est très fière de jouer un rôle majeur dans la réalisation et la vie du Louvre Abu Dhabi, et ce pour encore plusieurs décennies.

Doté d’un projet scientifique et culturel innovant, résultant de la mise en commun de l’expertise de 13 musées et institutions nationales françaises pilotés par l’Agence France-Museums, le Louvre Abu Dhabi offrira en effet aux visiteurs une expérience unique : un parcours inédit à travers des oeuvres majeures de différentes civilisations, mises en regard pour révéler notre commune humanité. Il porte ainsi un message de tolérance et de paix et souligne l’engagement résolu de nos deux pays pour que la culture et l’éducation fassent rempart aux extrémismes.

La semaine d’inauguration verra également deux événements prestigieux coproduits dans le cadre du Programme culturel franco-émirien, initié par nos deux pays il y a plus d’un an et porté par l’élan créatif généré par le Louvre Abu Dhabi. Je formule aujourd’hui le souhait que le Louvre Abu Dhabi porte toujours plus loin cette énergie, qu’il suscite de nouvelles vocations, qu’il favorise la compréhension mutuelle et renforce toujours davantage les liens étroits qui unissent les Emirats arabes unis et la France. »

Manuel Rabaté, directeur du Louvre Abu Dhabi, a commenté : « Le Louvre Abu Dhabi propose un récit inédit et explore l’histoire de l’art sous une nouvelle perspective. Chaque visiteur pourra retrouver sa propre identité à travers les oeuvres exposées mais aussi comprendre les autres cultures. Les prouesses architecturales du bâtiment mettent en exergue la présentation de trésors remarquables qui couvrent tous les pans de la production artistique de l’humanité et ouvrent la voie à de nouvelles interactions. »

Jean-Luc Martinez, Président-Directeur du musée du Louvre et Président du Conseil scientifique de l’Agence France-Muséums, s’est également félicité : « Cette annonce conjointe consacre l’aboutissement d’un projet magnifique auquel le Louvre est fier d’avoir prêté son nom et dont il revendique l’esprit : la création du premier musée universel dans le monde arabe. Je me réjouis de voir que nous entrons dans la phase finale d’un projet dont l’esprit de dialogue prolonge celui qui est inscrit dans l’identité même du Louvre : je souhaite qu’il porte, depuis l’île de Saadiyat, cette même mission inspirante d’ouverture au monde pour les générations futures. »

Jean Nouvel, l’architecte du Louvre Abu Dhabi : « Le Louvre Abu Dhabi va ouvrir dans deux mois, après plusieurs années d’études et de réalisation, les visiteurs vont pénétrer ce lieu des lumières, ce lieu des rencontres révélatrices de nombreuses cultures planétaires au-delà des mers et des siècles. C’est une architecture protectrice de ces trésors, c’est un hommage à la ville arabe, à sa poétique de géométries et de lumières, et, sous la grande coupole, c’est une évocation des temporalités qui inexorablement rythment les heures, les jours et la fuite de nos vies. »

Dans les galeries, seront exposés des oeuvres majeures prêtées par 13 des plus grands musées français. Parmi ces prêts, La Belle Ferronnière de Léonard de Vinci (1452–1519) du musée du Louvre, un Autoportrait de Vincent van Gogh (1853–1890) du musée d’Orsay et de l’Orangerie, une rare salière en ivoire du Royaume du Bénin prêtée par le musée du quai Branly – Jacques Chirac, un Globe de Vincenzo Coronelli (1650–1718) de la Bibliothèque nationale de France, une exceptionnelle paire de vases gui du musée national des arts asiatiques Guimet, Bonaparte franchissant les Alpes de Jacques-Louis David (1748–1825) provenant du Château de Versailles, une sculpture d’Auguste Rodin (1840–1917), Jean d’Aire du monument des Bourgeois de Calais, prêté par le musée Rodin, un reliquaire du XIIIe siècle du musée de Cluny – musée national du Moyen Âge, une aiguière de forme persane du musée des Arts décoratifs, une Cuirasse de Marmesse du musée d’archéologie nationale – Saint-Germain-en-Laye et l’Apollon du Belvédère du Primatice (1504–1570) prêté par le Château de Fontainebleau et Femme debout II d’Alberto Giacometti (1901–1966) provenant du Centre Pompidou.

Intitulée « D’un Louvre à l’autre : ouvrir un musée pour tous », l’exposition inaugurale, qui ouvrira le 21 décembre 2017, retracera la naissance du musée du Louvre à travers : les collections royales du XVIIe siècle versaillais sous Louis XIV ; le Louvre au temps de l’Académie et des Salons ; et la genèse du Louvre en tant que musée moderne. L’exposition rassemblera près de 145 peintures, sculptures, objets d’arts décoratifs et autres pièces maîtresses issues des collections du musée du Louvre et du Château de Versailles. Le commissariat sera assuré par Jean-Luc Martinez, Président-Directeur du musée du Louvre, et Juliette Trey, Conservatrice du département des Arts Graphiques du musée du Louvre.

L’accord intergouvernemental inclut l’usage du nom Musée du Louvre pour 30 ans et 6 mois, la réalisation d’expositions temporaires sur une période de 15 ans et le prêt d’oeuvres d’art pendant 10 ans.

Les billets seront au tarif plein de 60 AED et au tarif réduit de 30 AED pour les visiteurs âgés entre 13 et 22 ans, les enseignants des EAU. La gratuité s’appliquera aux membres du musée, aux enfants de moins de 13 ans, aux membres d’ICOM ou ICOMOS, aux journalistes et aux personnes en situation de handicap et leur accompagnant.

 

Notes aux rédacteurs :
Suivre le Louvre Abu Dhabi sur les réseaux sociaux : Facebook (Louvre Abu Dhabi), Twitter (@LouvreAbuDhabi) et Instagram (@LouvreAbuDhabi)



A PROPOS DU LOUVRE ABU DHABI
Situé sur l’île de Saadiyat, le Louvre Abu Dhabi sera un musée universel, ayant vocation à refléter l’échange des cultures à travers des oeuvres d’art des temps anciens à nos jours. Dessiné par l’architecte Jean Nouvel, le musée représente une ville arabe (madina) avec ses 23 galeries permanentes, son espace d’exposition temporaire, son musée des enfants, son auditorium, ses restaurants, sa boutique et son centre de recherche. Les visiteurs pourront déambuler sur les promenades sous l’emblématique dôme du musée, surplombant la mer, et pourront expérimenter l’envoûtante « pluie de lumière » du musée, inspirée par l’ombre des palmiers des oasis des Emirats Arabes Unis qui ont vu les routes des voyageurs se croiser par le passé.
Les oeuvres d’art exposées proviennent de toutes les civilisations de la planète, mettant en lumière des thèmes universels et des influences communes plutôt qu’en les cloisonnant par civilisations comme dans la plupart des musées occidentaux, tels que la description du pouvoir souverain, la représentation du sacré, l’exploration de terres inconnues et l’avènement de la globalisation. La collection du Louvre Abu Dhabi comprend plus de 600 pièces à ce jour, notamment des séries et collections, dont une partie sera exposée avec 300 oeuvres prêtées par 13 institutions françaises de renom.
Le Louvre Abu Dhabi est né d’un accord intergouvernemental entre le gouvernement d’Abu Dhabi et la France en 2007, prévoyant le prêt du nom du Louvre pour une période de 30 ans, les prêts d’oeuvres d’art des institutions françaises pour une période de 10 ans sur la base d’un volume décroissant au fur et à mesure de la montée en puissance de la collection permanente du musée, et l’organisation avec l’aide de la France des expositions temporaires sur une période de 15 ans.


A PROPOS DE L’AGENCE FRANCE-MUSÉUMS (AFM)
L’Agence France-Muséums est chargée de mettre en oeuvre les engagements de la France relatifs au projet de musée universel du Louvre Abu Dhabi, et de structurer l’expertise des institutions culturelles françaises associées. Elle assure une mission d’assistance et d’expertise auprès des autorités des Emirats Arabes Unis dans les domaines suivants : définition du projet scientifique et culturel ; assistance à la maîtrise d’ouvrage pour le bâtiment y compris la muséographie, la signalétique et les projets multimédia ; l’organisation des prêts des collections françaises et d’expositions temporaires, le conseil à la constitution d’une collection permanente ; la définition de la politique des publics.
Présidée depuis sa création par Marc Ladreit de Lacharrière, membre de l’Institut et ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO, l’Agence France-Muséums réunit les institutions partenaires du Louvre Abu Dhabi : le musée du Louvre, le Centre Pompidou, l’établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie, la Bibliothèque nationale de France, le musée du quai Branly – Jacques Chirac, l’établissement public de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais (RMNGP), le Château de Versailles, le musée national des arts asiatiques Guimet, le musée de Cluny, l’École du Louvre, le musée Rodin, le domaine national de Chambord, le musée des Arts Décoratifs de Paris, la Cité de la Céramique – Sèvres et Limoges, le musée d’Archéologie nationale à Saint-Germain-en-Laye, le Château de Fontainebleau, l’Opérateur du Patrimoine et des Projets Immobiliers de la Culture (OPPIC). Le Conseil scientifique de l’Agence France-Muséums est présidé par Jean-Luc Martinez.


A PROPOS DU SAADIYAT CULTURAL DISTRICT
Le Saadiyat Cultural District Le Saadiyat Cultural District, situé sur l’île Saadiyat à Abu Dhabi, est un quartier dédié à la culture et aux arts. Projet culturel ambitieux pour le XXIe siècle, il est destiné à devenir un centre majeur de la culture mondiale, dont les expositions, les collections permanentes, les productions, les performances et les manifestations attireront un large public local, régional et international. Ses bâtiments, le Zayed National Museum, le Louvre Abu Dhabi, le Guggenheim Abu Dhabi, créeront un nouveau paysage urbain historique pour le XXIe siècle. Ces musées travailleront en étroite collaboration avec les institutions artistiques et culturelles locales et régionales, dont ils sont complémentaires, notamment les universités et les centres de recherche.


A PROPOS DE TCA ABU DHABI (ABU DHABI TOURISM & CULTURE AUTHORITY)
Abu Dhabi Tourism & Culture Authority (TCA Abu Dhabi) conserve et promeut le patrimoine et la culture de l’émirat d'Abu Dhabi et les met à profit dans le développement d'une destination durable d’envergure mondiale, qui propose une offre culturelle riche pour ses visiteurs et ses habitants. L'autorité gère le secteur touristique de l'émirat et promeut la destination au niveau international à travers un large éventail d'activités visant à attirer des visiteurs et les investissements. Ses politiques publiques, plans et programmes de développement sont liés à la préservation du patrimoine et de la culture, y compris la protection des sites archéologiques et historiques et également le développement des musées, notamment le Louvre Abu Dhabi, le Zayed National Museum et le Guggenheim Abu Dhabi. TCA Abu Dhabi soutient les activités intellectuelles et artistiques et diverses manifestations culturelles, pour favoriser l’environnement et la richesse de la scène culturelle, et mettre à l'honneur le patrimoine de l'émirat. Un des rôles essentiels de cette autorité est de créer une synergie dans le développement et la promotion d’Abu Dhabi, à travers une coordination étroite des différentes institutions.


A PROPOS DU MUSEE DU LOUVRE
Créé en 1793 au lendemain de la Révolution française, le musée du Louvre a été imaginé dès son origine comme un lieu d’inspiration pour la création contemporaine. Courbet, Picasso, Dali et tant d’autres sont venus admirer les maîtres, les copier, s’en imprégner pour progresser et nourrir leur art. Ancien palais des rois, le Louvre épouse l’histoire de France depuis huit siècles. Conçu dès sa création comme un musée universel, ses collections, qui figurent parmi les plus belles au monde, couvrent plusieurs millénaires et un territoire qui s’étend de l’Amérique aux frontières de l’Asie. Réparties en huit départements, elles contiennent plus de 38 000 oeuvres universellement admirées, comme La Joconde, la Victoire de Samothrace ou la Vénus de Milo. Avec 7,4 millions de visiteurs en 2016, le Louvre fut l’un des musées les plus visités au monde en 2016.



A PROPOS DES ATELIERS JEAN NOUVEL
Ateliers Jean Nouvel (AJN) est l’une des agences d’architecture internationale parmi les plus renommées, elle réunit toutes les compétences dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage, du graphisme, du dessin industriel, de l’architecture d’intérieur, de la création d’images et de maquettes.

La reconnaissance de l’oeuvre de Jean Nouvel s’est traduite par de nombreux prix en France comme à l’étranger. L’Institut du monde arabe lui vaut en 1989 le Prix Aga-Khan. Il obtient en 2000 le Lion d’Or de la Biennale de Venise. En 2001, il reçoit la Royal Gold Medal du Royal Institute of British Architects (RIBA), le Praemium Imperiale de l’Association japonaise des Beaux-Arts et le prix Borromini pour le Centre de culture et des congrès de Lucerne. En 2008, il reçoit le prestigieux Pritzker Prize. La conception du Louvre Abu Dhabi a débuté en 2006 avec son architecte partenaire Hala Wardé (HW architecture).


Parmi ses principales réalisations on compte l’Institut du Monde Arabe, la Fondation Cartier et le Musée du Quai Branly à Paris, le Centre de Culture et de Congrès de Lucerne, l’extension du Musée Reina Sofia à Madrid, le théatre Guthrie à Minneapolis, la Philharmonie de Paris... Parmi les projets en cours : la « tour de verre » comprenant l’extension des galeries du MoMA à New-York, les tours de bureaux Helka et Duo à Paris, le « jardin des artistes » complexe culturel à Qingdao, le NAMOC (Musée National des Arts de Chine) à Pékin.