7 juin 2016

Décrue de la Seine : le musée du Louvre ouvrira à nouveau ses portes aux visiteurs mercredi 8 juin 2016 à 9h

 

Décrue de la Seine : le musée du Louvre ouvrira à nouveau ses portes aux visiteurs mercredi 8 juin 2016 à 9h

Après avoir atteint le pic de 6,1m le 4 juin 2016, la Seine a amorcé sa décrue. Le risque d’inondation étant désormais écarté pour le musée, le Louvre ouvrira à nouveau ses portes aux visiteurs mercredi 8 juin 2016 à 9h.
 
Au cours de cet épisode de crue, aucune infiltration d’eau n’a été constatée dans le palais.
 
Le musée du Louvre avait décidé de fermer au public du vendredi 3 juin au mardi 7 juin inclus pour mettre en œuvre, à titre préventif et comme prévu dans son Plan de Prévention des Risques Inondation (PPRI), l’évacuation des œuvres situées en zones inondables vers les étages supérieurs du palais.
 
Face à un scénario de crue décennale (de 5,08 m à 6,58 m), le principal risque était celui d’une infiltration de l’eau par les égouts et le choix a été fait d’une évacuation partielle des réserves et des salles situées en zone inondable. Ainsi, 35 000 œuvres (soit près de 25% des 152 000 œuvres conservées en zones inondables) ont pu être mises à l’abri entre jeudi soir et samedi matin (pic de la crue).

La Seine ayant amorcé dès samedi sa décrue, le processus d’évacuation a été suspendu et les œuvres déplacées, ont été réinstallées. Seul le département des Arts de l’Islam, dont de nombreuses œuvres ont été retirées des vitrines, restera fermé jusqu’à la réinstallation de l’ensemble des collections.

Pour autant, en cas de crue plus importante (scénario de crue centennale au-delà de 8,60 m), l’inondation se ferait par envahissement du rez-de-chaussée du Louvre par les eaux de la Seine. Ces risques rendent impérative une solution pérenne : création de réserves en zone non-inondable dans le palais du Louvre et externalisation d’une partie des collections grâce à la création du centre de conservation du Louvre à Liévin à horizon 2018-19.
 
Le dispositif PPRI a bien fonctionné grâce au professionnalisme des équipes, grâce à la mobilisation de la brigade des 48 sapeurs-pompiers du Louvre et à celle des volontaires ainsi qu’aux exercices réalisés à plusieurs reprises par les personnels du musée.
 
La fermeture du musée du Louvre pendant quatre jours a fait perdre au musée 120.000 visiteurs et environ un million et demi d’euros de recettes.