6 juillet 2016

Projet «Pyramide»

Le musée du Louvre améliore l’accueil de ses visiteurs (2014-2016)

 

Projet «Pyramide»
Le musée du Louvre améliore l’accueil de ses visiteurs (2014-2016)

Le musée du Louvre achève le projet Pyramide, grand chantier de reconfiguration de l’accueil des visiteurs, entamé en juin 2014.
Inaugurée en 1989, la pyramide d’I.M. Pei avait été conçue à l’origine pour accueillir 4,5 millions de visiteurs par an. Vingt-cinq ans plus tard, la fréquentation du musée s’établit à près de 10 millions de visiteurs. Le sous-dimensionnement des infrastructures d’accueil se traduisait par de réels désagréments : files d’attente, nuisances sonores, difficultés à s’orienter.
En s’inscrivant dans une démarche plus globale de valorisation des collections du Louvre, le projet Pyramide représente la première étape d’un projet d’envergure visant à replacer le visiteur au centre du musée et de ses collections permanentes.
La réorganisation des accès et de l’accueil sous la pyramide apporte des solutions pour améliorer la qualité de la visite en déplaçant les fonctions logistiques (billetterie, vestiaires, toilettes) en périphérie de la pyramide. Le projet, imaginé par les équipes du musée et l’agence d’architecture Search, rend ainsi au hall Napoléon sa vocation de préparation à la visite et sa noblesse et sa sérénité à ce lieu emblématique, sans aucune intervention sur l’architecture de l’édifice.
Le montant de l’investissement s’élève à 53,5 millions d’euros, financé sans demande de subvention. Le Louvre a utilisé les apports liés à sa participation au projet du Louvre Abu Dhabi (intérêts du fonds de dotation, contreparties des prêts, …).
Le réaménagement des espaces d’accueil sous la pyramide bénéficie du mécénat de Kinoshita Group, DS Automobiles et Natixis, ainsi que du soutien de Toto.
Le projet Pyramide a pour objectif de mieux organiser les espaces et les flux de visiteurs à l’intérieur et à l’extérieur de la pyramide. Les travaux étalés sur deux ans, ont été sans incidence sur l’ouverture du musée au public.
Les contrôles d’accès à l’entrée de la pyramide ont été doublés de façon à augmenter le débit de visiteurs et à réduire les files d’attente à l’extérieur. De même, les contrôles d’accès Richelieu et Carrousel ont été réaménagés pour améliorer les flux de visiteurs.
L’information donnée au public, dispensée jusqu’alors dans une banque circulaire sous-dimensionnée et peu visible, est désormais proposée au sein de deux comptoirs d’information, intégrés dans de grands piliers plus facilement identifiables et à l’abri du bruit. Les nuisances acoustiques et thermiques en provenance du hall ont été réduites grâce à l’installation de parois absorbantes, améliorant ainsi notablement les conditions de travail des agents dans le hall.
La signalétique a également été repensée pour permettre une lecture des informations plus simple et plus claire. Au centre du hall, un dispositif de projection vidéo est proposé aux visiteurs leur permettant de se situer au sein du Palais. À l’entrée de chacune des
trois ailes, des bannières donnent une vision claire des espaces à découvrir et des oeuvres phares des collections permanentes.
La billetterie, répartie jusqu’alors entre guichets vitrés et distributeurs en périphérie du hall Napoléon, est regroupée au rez-dechaussée de l’ancienne librairie. Cet espace à la hauteur de plafond abaissée pour absorber le bruit, est indiquée clairement sous la pyramide. Les visiteurs peuvent également y acheter les billets correspondant à l’offre culturelle du musée, notamment la programmation de l’auditorium ainsi que les programmes d’adhésion et l’audioguide.
Les espaces bagagerie/vestiaire regroupés en une zone unique proposent un système de casiers pouvant accueillir à la fois des vêtements, des parapluies et des bagages de petite taille. Ils offrent ainsi une autonomie complète au visiteur.
Un espace dédié aux visiteurs individuels et aux groupes participant à une activité du musée sera doté à horizon 2017, de vestiaires et de toilettes en nombre suffisant et les espaces de préparation à la visite avec conférencier seront considérablement augmentés.
Les espaces commerciaux (librairie, carterie, librairie pour enfants de la Réunion des Musées Nationaux), auparavant éclatés entre plusieurs lieux, sont concentrés de part et d’autre de l’allée du Grand Louvre.
Une nouvelle application mobile « Louvre : ma visite » est gratuitement téléchargeable par les visiteurs. Dans le musée, le système de géolocalisation indoor permet au public de se repérer à tout moment et de tracer son itinéraire vers l’ensemble des points
d’intérêts référencés sur le plan : les oeuvres, les collections, les services. Cette appli donne aussi la possibilité d’acheter son billet en ligne.

 

Le réaménagement des espaces d’accueil sous la pyramide bénéficie du mécénat de Kinoshita Group, DS Automobiles et Natixis.
Le projet Pyramide bénéficie également du soutien de TOTO.