26 juillet 2018

Record historique pour une exposition au Louvre

Plus d’un demi-million de visiteurs pour « Delacroix (1798-1863) »

 

Record historique pour une exposition au Louvre
Plus d’un demi-million de visiteurs pour « Delacroix (1798-1863) »

Au soir du 23 juillet 2018, date de sa clôture, l’exposition « Delacroix (1798-1863) » a accueilli près de 540 000 visiteurs, avec une moyenne de 5 156 visiteurs par jour.
Cette rétrospective historique consacrée à l’un des géants de l’art français, la première depuis 1963, devient le plus grand succès jamais rencontré par une exposition du musée du Louvre dans ses murs.
La mise en place de onze nocturnes exceptionnelles et gratuites pendant le mois de juillet, a permis à près de 25 000 personnes supplémentaires de visiter ou de revoir l’exposition, la fréquentation journalière atteignant 7 200 visiteurs pendant le dernier mois.
Après son triomphe à Paris, l’exposition ouvrira ses portes le 17 septembre 2018 au Metropolitan Museum of Art à New York, coorganisateur de cet événement : il s’agira de la première rétrospective jamais consacrée à Delacroix en Amérique.

Présentant plus de 180 oeuvres, dont une majorité de peintures, cette exposition fut l’occasion de réunir autour de l’emblématique Liberté guidant le peuple, la plupart des chefs-d’oeuvre de l’artiste conservés dans les musées français, dont de magnifiques grands formats comme la Médée furieuse de Lille, et des prêts exceptionnels en provenance notamment des États-Unis, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, du Canada, de Belgique…

Le parcours dans les collections permanentes a permis aux visiteurs de prolonger leur visite de l’exposition, en découvrant ou redécouvrant notamment les Salles Rouges, rénovées en mars 2018 à l’occasion de l’exposition et où La Mort de Sardanapale et La Prise de Constantinople par les Croisés, les deux plus grandes toiles de Delacroix conservées par le Louvre sont demeurées en raison de leur taille, ainsi que l’un des plus beaux décors réalisés par Delacroix : Apollon vainqueur du serpent Python, qui occupe le compartiment central du plafond de la galerie d’Apollon. L’exposition au musée Delacroix, « Une lutte moderne » et le parcours « Delacroix à Paris » ont quant à eux offert une approche complémentaire et dynamique de l’artiste et de son oeuvre.

Le billet unique du musée, qui permet de visiter les collections permanentes et les expositions temporaires, a favorisé une diversification et un renouvellement du public de cette exposition temporaire.

 

Commissaires de l’exposition :
Sébastien Allard, conservateur général du Patrimoine, directeur du département des Peintures, musée du Louvre et Côme Fabre, conservateur du Patrimoine, département des Peintures, musée du Louvre.

Cette exposition est organisée par le musée du Louvre, Paris et le Metropolitan Museum of Art, New York.

Elle bénéficie du mécénat de la Caisse d’Épargne, de Kinoshita Group, de Bouygues Bâtiment Ile-de-France et de Deloitte.