7 juillet 2015

Annonce du lauréat pour la construction du Pôle de conservation du musée du Louvre à Liévin

 

Annonce du lauréat pour la construction du Pôle de conservation du musée du Louvre à Liévin

Le musée du Louvre et la région Nord-Pas de Calais annoncent le nom du lauréat qui construira le Centre de conservation du musée du Louvre à Liévin (Nord-Pas de Calais) : il s’agit d’un groupement associant l’agence britannique Rogers Stirk Harbour + Partners, architecte mandataire et auteur notamment du nouveau World Conservation and Exhibition Center du British Museum à Londres (2014), aux Français Mutabilis Paysage (paysagiste), Egis Bâtiment Nord (bureau d’études techniques), Inddigo SAS (bureau d’études environnementales) et VPEAS SAS (économiste). Richard Rogers a reçu le Prix Pritzker en 2007.
Le groupement a imaginé un bâtiment paysage de 20 000 m2 où la nature investit le toit, légèrement incliné. Sobre et élégant, il conjugue lumière naturelle pour les espaces de travail et de circulation des oeuvres, et haute technologie pour assurer la stabilité climatique nécessaire à la bonne conservation des collections. Fonctionnel et accessible, il pourra accueillir scientifiques et chercheurs à partir de fin 2018. Sa construction démarrera en 2017.

Le budget de construction est de 35 millions € et le coût global du projet est de 60 millions €, financé à 51% par le musée du Louvre et à 49% par le Conseil régional Nord-Pas de Calais.

Environ 250 000 oeuvres, actuellement conservées dans plus de 60 réserves différentes, au sein du palais du Louvre et à l’extérieur (en Ile de France et en régions), y seront transférées dès livraison du bâtiment, afin d’y être rassemblées dans un lieu unique, à proximité immédiate du Louvre-Lens. L’externalisation des oeuvres conservées en réserve a pour but de prémunir ces collections du risque de crue centennale. Elle permet de créer un équipement d’étude et de recherche – l’un des plus grands d’Europe – au service du rayonnement scientifique du musée du Louvre.

Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre 
« Le groupement d’architectes, emmené par Rogers Stirk Harbour + Partners, a su traduire dans une création architecturale de très grande qualité les besoins précis nécessaires à la bonne conservation des collections du musée du Louvre et à leur consultation. Le projet propose des solutions innovantes en matière de développement durable et d’inertie du bâtiment. Il est surtout exemplaire en répondant parfaitement au programme pour la stabilité climatique des espaces de réserves et pour son organisation au quotidien sur un seul niveau. Les architectes ont aussi pensé ce bâtiment comme un lieu de vie, lumineux et entouré de nature, qui prend en compte le confort des personnels appelés à y travailler comme des scientifiques amenés à y étudier des oeuvres. Il dialoguera harmonieusement avec son voisin, le Louvre-Lens. »

​Daniel Percheron, président de la région Nord-Pas de Calais
« Le projet du Centre de conservation, conçu par une équipe franco-britannique, s’inscrit dans la triple dynamique voulue par la région Nord-Pas de Calais, portée par Euralens, que sont une dynamique d’équipement culturel avec la construction du musée du Louvre-Lens, une dynamique économique avec le soutien de pôles d’excellence notamment autour de l’économie culturelle et des métiers d’art et enfin une dynamique environnementale avec mise en place de la « troisième révolution industrielle ».