6 juillet 2016

Un Louvre plus accueillant 

 

Un Louvre plus accueillant 

L’été 2016 marque l’achèvement d’un chantier de grande envergure pour le musée du Louvre. S’inscrivant dans une démarche initiée en 2014 visant à rendre le musée du Louvre plus accueillant, les nouvelles salles du Pavillon de l’Horloge et la pyramide réaménagée ouvrent leurs portes le 6 juillet 2016.

Inaugurée en 1989, la Pyramide d’I.M. Pei avait été conçue à l’origine pour accueillir 4,5 millions de visiteurs par an. Vingt-cinq ans plus tard, la fréquentation du musée a plus que doublé. Tout en maintenant le musée ouvert, le projet de rénovation s’est étendu des portes d’accès jusqu’aux postes de contrôle des billets et concerne l’ensemble des services offerts aux visiteurs : bagagerie, billetterie, informations. Le projet Pyramide rend ainsi à ce lieu emblématique sa vocation de préparation à la visite et sa noblesse, sans aucune intervention sur l’architecture de l’édifice.
Autre incarnation de ce Louvre plus lisible, le centre d’interprétation du Pavillon de l’Horloge donne des clés de compréhension du Louvre, d’abord palais des rois puis musée universel. Dans quatre salles réparties sur trois niveaux, le Louvre se présente et se raconte, grâce à des oeuvres d’art, des maquettes interactives, des photographies ou des films.
Ces deux aménagements ont été rendus possibles grâce au soutien des Émirats Arabes Unis dans le cadre de la création du Louvre Abu Dhabi.

Profitant de cet élan, le musée du Louvre mène d’autres chantiers pour aider le visiteur à tirer le plus grand profit de sa visite, comme la refonte de la médiation dans les salles, la traduction en trois langues de 38 000 cartels, la mise au point d’une application dotée d’un outil de géolocalisation, sans oublier la Petite Galerie, dédiée à l’éducation artistique et culturelle, dont la deuxième saison se prépare. Des outils, des espaces qui inscrivent le Louvre dans le 21e siècle, tout en rapprochant le public de ses collections.

« Ces aménagements sont notre réponse à des questions concrètes, essentielles pour l’avenir de notre musée : quel Louvre voulons-nous offrir à nos visiteurs? Comment rendre plus lisibles un palais et des connaissances complexes ? Comment nous adresser à tous nos publics ? déclare Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre. La question n’est plus tant d’augmenter le nombre de visiteurs que de savoir comment les accueillir et les aider à tirer un maximum d’enseignements de leur visite. L’essentiel est d’offrir à nos visiteurs un Louvre plus accueillant, plus accessible et plus généreux. »