8 février 2021

Acquisition pour le musée national Eugène-Delacroix d’une aquarelle d’Eugène Lami : Un Salon parisien

 

Acquisition pour le musée national Eugène-Delacroix d’une aquarelle d’Eugène Lami : Un Salon parisien

Le musée du Louvre a acquis, pour le musée national Eugène-Delacroix, une aquarelle du peintre Eugène Lami (1800-1890), représentant, au cœur d’un salon parisien, le peintre Eugène Delacroix entouré du poète Alfred de Musset (1810-1857) et de l’avocat et homme politique Pierre-Antoine Berryer (1790-1868), cousin de Delacroix. Acquise le 7 octobre 2020, cette aquarelle aujourd’hui restaurée, rejoint la collection du musée Delacroix, avant d’être exposée dans le courant de l’année 2021 dans les salles du musée.

Représentant un salon mondain parisien du milieu du XIXe siècle, cette aquarelle inachevée semble illustrer le salon de la marquise Adeline de Lagrange (1800-1878), une amie proche de Berryer souvent mentionnée dans le Journal d’Eugène Delacroix ou dans la correspondance qu’entretenaient Delacroix et Berryer. 

On y retrouve Pierre-Antoine Berryer, représenté au centre de la composition. Eugène Delacroix est installé à sa droite, tandis qu’Alfred de Musset bavarde devant la cheminée avec une jeune femme. Tous se connaissaient et avaient également des liens personnels avec l’artiste Eugène Lami qui expliquent la présence des trois personnages au cœur de cette œuvre.

L’acquisition de cette aquarelle s’inscrit de manière cohérente dans la collection du musée national Eugène-Delacroix, constituée dès sa création « autour de Delacroix ». Elle l’enrichit d’un des rares portraits d’Eugène Delacroix mais également d’une image précieuse du peintre dans le contexte mondain de son époque, le salon étant un lieu d’échanges intellectuels pour de nombreux artistes et écrivains… Ce croisement entre la peinture, l’histoire et la littérature, est également un des axes forts de la politique culturelle du musée.

Première œuvre d’Eugène Lami venant rejoindre la collection du musée Delacroix, cette aquarelle vient compléter l’ensemble des aquarelles d’Eugène Delacroix, de Charles Courtry et de Théodore Fielding, déjà conservées par le musée.  
La restauration récente de l’œuvre a permis de mettre en lumière, à son revers, une esquisse préparatoire au crayon graphite. On y retrouve rapidement esquissées les silhouettes des différents protagonistes de la scène.

Cette aquarelle sera à découvrir dans le courant de l’année 2021 dans les salles du musée Delacroix, à l’occasion d’un accrochage dossier dont elle occupera la place centrale, au cœur du dernier appartement du peintre Eugène Delacroix.