17 mai 2019

Ieoh Ming Pei

 

Ieoh Ming Pei

Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre, et l’ensemble des équipes du musée, expriment leur grande émotion et leur profonde tristesse à l’annonce du décès de Ieoh Ming Pei. Architecte visionnaire à la carrière exceptionnellement longue et riche, il aura durablement marqué le musée, dans la continuité des grands bâtisseurs, qui depuis le XIIe siècle façonnent le Palais, en faisant entrer, avec audace, le Louvre dans la modernité. 
 
Désigné en juillet 1983 architecte du nouveau projet du Grand Louvre, Monsieur Pei imagine alors un accueil central souterrain, permettant d’accéder directement aux trois ailes du Louvre, sous forme de pyramide.
En créant cette entrée unique ainsi que les nouveaux espaces muséographiques de l’aile Richelieu, les réserves des collections, un auditorium, une galerie commerciale, des librairies, des restaurants et le jardin du carrousel, I. M. Pei a donné au Louvre un cœur et un poumon, contribuant ainsi à faire du musée ce qu’il est aujourd’hui, le premier musée du monde.
 
Peu de temps après son inauguration le 30 mars 1989, la Pyramide s’est rapidement imposée comme un chef-d’œuvre, symbole du musée et emblème de Paris, connu du monde entier. Les célébrations des 30 ans de la Pyramide sont l’occasion de lui rendre hommage tout au long de cette année 2019.
 
La Pyramide participe toujours à l’attractivité extraordinaire du musée et récemment encore, I. M. Pei suggérait lui-même  les réaménagements nécessaires, mis en œuvre en 2016 pour répondre au doublement de la fréquentation (10,2 M de visiteurs en 2018) depuis son ouverture et améliorer ainsi l’accueil du public.
I. M. Pei était un architecte exigeant et convaincant, qui sollicitait tous les talents. Il a su insuffler un très grand enthousiasme au sein des équipes du musée du Louvre tout au long de ce vaste chantier. Son incroyable sourire marqua les esprits. 

A l’occasion de la remise du prix Pritzker (1983), il déclarait : « Le Louvre est le genre de défi qu’on ne relève qu’une fois dans sa vie ».