7 décembre 2020

Le Louvre chez vous (saison 2 semaine 5)

 

Le Louvre chez vous (saison 2 semaine 5)

Cette semaine, la programmation des concerts et des conférences d’histoire de l’art se poursuit à l’auditorium du Louvre.
Retrouvez en direct sur la chaîne YouTube du musée les plus beaux airs italiens, l’enthousiasme grec (à la veille de l’ouverture de l’exposition « Un duel romantique. Le Giaour de Lord Byron par Delacroix » au musée national Eugène Delacroix) et les feux d’artifice versaillais, pour une semaine pétillante !

EN DIRECT de l’Auditorium du Louvre

Mercredi 9 décembre à 12h30 
Concert « Novecento »
Marie-Laure Garnier, soprano
Secession Orchestra
Clément Mao–Takacs, direction
Ottorino Respighi, Trittico botticelliano, Nino Rota, Sonata per orchestra da camera, Giacomo Puccini, Extraits de Manon Lescaut, Pietro Mascagni, Extraits de Cavalleria Rusticana, Alfredo Casella, Pupazzetti, Luigi Dallapiccola, Piccola Musica Notturna, Francesco Paolo Tosti, Quattro Canzoni d’Amaranta
Véritable panorama de la musique italienne au tournant du 20e siècle, ce programme préparé par Clément Mao-Takacs nous permettra notamment d’entendre la jeune soprano Marie- Laure Garnier dans quelques pages tirées des plus beaux opéras de Puccini et Mascagni, ainsi qu’une oeuvre de Respighi à la croisée des arts inspirée par des tableaux de Botticelli conservés aux Offices de Florence.
https://youtu.be/PysOKgyg-Lk

Jeudi 10 décembre à 12h30 
Conférence « Le moment philhellène. Delacroix, Byron et la Grèce révoltée (1821-1830) » par Hervé Mazurel, maître de conférences à l’université Bourgogne-France-Comté.
Nous avons oublié de nos jours la vive émotion suscitée dans toute l’Europe romantique par la guerre d’indépendance grecque (1821-1830). En insistant sur le rôle majeur joué par Byron et Delacroix dans la propagation du sentiment philhellène, cette conférence s’efforcera de décrire ce vaste mouvement de compassion, de solidarité et d’enthousiasme pour la cause de Grecs révoltés contre une domination ottomane longue de quatre siècles. Elle se propose d’appréhender le philhellénisme dans sa pleine texture d’émotion politique et internationale, de mieux cerner la manière dont les opinions se sont emparées de l’événement, en y projetant leurs attentes et frayeurs, leurs espoirs et nostalgies. Et ce jusqu’à faire de cette guerre lointaine entre Grecs et Turcs un événement sursignifiant et largement imaginaire, mais qui aboutit néanmoins à l’intervention des puissances et à la création du premier Etat-nation du XIXe siècle. 
L’exposition « Un duel romantique. Le Giaour de Lord Byron par Delacroix » sera présentée au musée national Eugène Delacroix à partir du 16 décembre 2020. http://www.musee-delacroix.fr/
https://youtu.be/i754Wez7o9Q

Vendredi 11 décembre à 12h30 
Conférence « Petits théâtres du Sublime : les dessins du feu d’artifice tiré pour le mariage du comte de Provence, à Versailles le 15 mai 1771 », par Victor Hundsbuckler, conservateur au département des Arts graphiques du musée du Louvre
Les feux d’artifices, sous l’Ancien Régime, participent de l’univers des fêtes : célébrations de naissances et de mariages royaux, de couronnements, de traités de paix ou de visites diplomatiques.
À Versailles, en 1770, 1771 et 1773, trois mariages – celui du Dauphin, futur roi Louis XVI, ceux de ses frères, le comte de Provence et le comte d’Artois – vont marquer un moment d’apogée de cette forme artistique où achèvement et destruction ne font qu’un.
Du feu tiré pour le mariage du comte de Provence en 1771, le musée du Louvre conserve un exceptionnel témoignage : un album de dessins exécutés sous la conduite de Morel, Torré et Seguin, artificiers en charge du feu. S’y trouve décrit un spectacle pyrotechnique décliné en chacun de ses tableaux, représentés dans l’intégralité de leurs effets et figures ; un spectacle à l’occasion duquel les artificiers ont surpassé les peintres.
https://youtu.be/J1_VEDAIG8c