10 novembre 2020

Le Louvre chez vous
(saison 2 semaine 2)

Que voir au Louvre quand on ne peut y venir ?

 

Le Louvre chez vous
(saison 2 semaine 2)
Que voir au Louvre quand on ne peut y venir ?

Pour patienter le temps de retrouver le chemin du musée et de ses collections, le Louvre propose en ligne des programmes pour tous les publics et sous toutes les formes. À découvrir cette semaine : un podcast pour les enfants, un dialogue sur la sculpture de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Age, des concerts en live de musique classique et l’exploration contemplative d’un tableau de Jérôme Bosch. 

Les Odyssées du Louvre
Une série de podcasts originaux créés par le musée du Louvre et France Inter, destinée au 7—12 ans : chaque épisode invite à plonger dans l’histoire d’une œuvre ou d’une personnalité marquante du musée. 
Accompagnée par les conservateurs du musée, Laure Grandbesançon, productrice des Odyssées, s’est plongée dans les trésors de l’histoire du Louvre pour faire (re)découvrir des œuvres connues ou moins connues du musée dont les parcours croisent des épisodes marquants de l’histoire de France. Ecoutez l’histoire du vol de la Joconde ou de la découverte de la Victoire de Samothrace, palpitez avec Elisabeth Vigée-Lebrun et Dominique-Vivant Denon, premier directeur du musée du Louvre et laissez-vous emporter par les mystères d’Akhenaton. 
https://petitlouvre.louvre.fr/odyssees/

Colloque « Classique et barbare »
Regardez en replay le colloque « Classique et barbare. La sculpture de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge (4e – 10e siècle). Du corpus aux humanités numériques », qui s’est tenu le 25 septembre 2020 à l’auditorium du Louvre.
Entre l’Antiquité et le Moyen Âge central, où la sculpture a joué un rôle éminent, on considère souvent que cette technique artistique a connu une éclipse dans les siècles intermédiaires. Pourtant, loin d’être une parenthèse, cette longue période a vu le renouvellement en profondeur du rôle de la sculpture, dans ses techniques, dans son langage comme dans ses fonctions. 
http://bit.ly/ColloqueClassiqueBarbare

Sous la direction scientifique de :
Pierre-Yves Le Pogam, conservateur en chef, département des Sculptures, musée du Louvre ;
Anne-Bénédicte Mérel-Brandenburg, membre de l’équipe de recherche de l’École du Louvre ;
Anne Flammin, ingénieur de recherche, CNRS ;
Christian Sapin, directeur de recherche émérite, CNRS ;
Pascale Chevalier, maître de conférences des universités, Clermont-Auvergne. 

INEDIT—Les concerts retransmis en direct depuis l’Auditorium du Louvre
Assistez en direct aux premiers concerts de la saison musique de l’auditorium sur la chaîne Youtube du Louvre : 
     – mardi 10 novembre à 12h30 : concert inaugural « Les plaisirs du Louvre » par l’Ensemble Correspondances sous la direction de Sébastien Daucé. 
Revivez les airs de cour et de ballet du Grand Siècle avec des œuvres d’Antoine Boësset, Henry Du Mont, Pierre Guédron, Louis Couperin, Étienne Moulinié, Jacques de Chambonnières…
Pour ce premier concert de la saison, le Louvre est heureux de retrouver son ensemble associé Correspondances pour un programme plongeant au cœur de son histoire, et plus précisément dans la première moitié du 17e siècle sous le règne de Louis XIII. Épicentre du pouvoir du royaume, le Louvre est alors le véritable théâtre de cérémonials où la musique se devait de briller par sa magnificence. Musicien, danseur et même compositeur, Louis XIII entretient dans la chambre du Roi une équipe d’artistes où s’illustrent notamment Chambonnières, Boësset ou Moulinié, en reprenant les airs à la mode ou les grands passages des ballets de la cour.
https://youtu.be/PGfi6-9zxkI  

     – jeudi 12 novembre à 12h30 : concert « Suite italienne » par Francesca Dego, violon, et Francesca Leonardi, piano 
À 31 ans, Francesca Dego nous offre pour son premier récital à Paris une véritable carte postale musicale de son pays. À l’allégresse de la Suite italienne de Stravinsky, adaptation par le compositeur de son ballet Pulcinella, répond l’ample Sonate en si mineur de Respighi, un chef-d’oeuvre méconnu du répertoire pour violon, ainsi qu’une série plus légère de petites pièces tout droit sorties du monde de l’opéra. Auteur de nombreuses musiques de film pour Hollywood, Castelnuovo-Tedesco s’y amuse avec des airs de Rossini et Verdi..
https://youtu.be/dcIdbcx-MAc 

La Nef des fous dans ses moindres détails
Avez-vous déjà regardé attentivement La Nef des fous de Jérôme Bosch ? Une assemblée s’adonne à l’ivresse et à la gloutonnerie, laissant dériver l’embarcation. Ce motif est à rapprocher du poème « La Nef des fous » (1494) de l’auteur allemand Sébastien Brant, dans lequel le thème des fous alimente une satire de la société. Le moine et la religieuse au premier plan figurent un clergé en perdition. 
https://youtu.be/rOmcJtdcSIM