30 novembre 2018

Projet Juliobona, la cité antique sur la Seine
 

Signature de la convention partenariale

 

Projet Juliobona, la cité antique sur la Seine
 
Signature de la convention partenariale

Vendredi 30 novembre au Musée du Louvre à Paris, Caux Seine agglo, le Musée du Louvre, l’Etat et 6 institutions de l’axe Seine (Région Normandie, Pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine, Département de la Seine-Maritime, Métropole Rouen Normandie, villes de Lillebonne et d’Harfleur) ont signé une convention de partenariat pour le projet Juliobona, la cité antique sur la Seine. Initié par Caux Seine agglo dans le cadre de son projet de valorisation du patrimoine archéologique gallo-romain de la région de Lillebonne, ce partenariat a pour objectif de favoriser la recherche et la collaboration scientifique autour du patrimoine gallo-romain normand, de valoriser les collections et le patrimoine des différents sites de l’axe Seine et de permettre des échanges de compétences et d’expertise dans les domaines et spécialités de chacun des signataires de la convention à travers la création d’un réseau « Seine romaine ».

Genèse du partenariat scientifique et culturel – Création d’un réseau « Seine romaine » :
Caux Seine agglo, en partenariat avec la ville de Lillebonne et le Département de la Seine-Maritime, mène un projet de valorisation du patrimoine archéologique gallo-romain de la région de Lillebonne : le projet Juliobona, la cité antique sur la Seine. Ce projet porte comme point d’ancrage le fleuve, ce qui lui confère une identité et une visibilité sur l’axe Seine durant l’Antiquité, de Paris à l’embouchure de la Seine. Le projet dépasse la simple notion de site archéologique pour développer la compréhension d’un territoire organisé, exploité autour de l’axe Seine.

En lien avec les différentes collectivités le long de la vallée de la Seine, de Paris à la mer, Caux Seine agglo et ses partenaires feront émerger un réseau d’acteurs scientifiques et culturels, permettant les échanges scientifiques, le partage de savoir-faire et d’expérience pour la mise en oeuvre de projets communs. A ce titre, la Région Île-de-France est concernée de manière à imaginer une continuité du réseau le long du fleuve. Elle soutient le projet Juliobona et signera prochainement la présente convention.

Juliobona, la cité antique sur la Seine
En Normandie, sur le territoire Caux vallée de Seine, la ville de Lillebonne abrite les vestiges visibles et invisibles d’une des cités antiques les plus importantes au Nord de la Loire : Juliobona. Le site de Juliobona est choisi au 1er siècle de notre ère par les romains, sous l’impulsion de l’empereur Auguste, pour y implanter la capitale de la cité des Calètes (territoire correspondant à l’actuel Pays de Caux). Située à la croisée des voies terrestres et maritimes, porte d’entrée de l’estuaire de la Seine, reliée à la chaussée Jules César reliant Lutetia (Paris) à Caracotinum (Harfleur), Juliobona est un carrefour commercial. Son port lui offre une ouverture tant sur le monde méditerranéen que sur la province Britannia, actuelle Grande-Bretagne, et les territoires voisins.
De nombreuses traces de ce riche passé structurent la ville de Lillebonne : thermes de la rue des bains, thermes d’Alincourt, nécropoles, domus de Saint Denis, aqueduc… dont l’un des plus remarquables est le théâtre romain. La région de Lillebonne est également riche de vestiges tels que la villa de la mosaïque en forêt de Brotonne, la villa Le Sage en forêt de Maulévrier Sainte-Gertrude, l’oppidum de Caudebec-en-Caux, le port antique d’Aizier, point de rupture de charge…
De nombreuses collections issues des fouilles menées en Caux vallée de Seine dès le XVIIIe siècle sont présentées au sein du musée Juliobona à Lillebonne mais également au musée des Antiquités de Rouen et au musée du Louvre de Paris, notamment l’Apollon en bronze doré découvert à Lillebonne, pièce d’une valeur inestimable.
Aujourd’hui ce patrimoine archéologique n’est pas mis en valeur comme il se doit, il est par conséquent méconnu du public, alors qu’il revêt un fort potentiel culturel et touristique pour le territoire Caux vallée de Seine et la Normandie plus largement. C’est pour toutes ces raisons que Caux Seine agglo a lancé le projet de valorisation de Juliobona en mars 2018 et souhaite créer cette dynamique territoriale autour de l’axe Seine.

Présentation vidéo du projet Juliobona, la cité antique sur la Seine : https://urlz.fr/8fZj

Photographie – De gauche à droite :
– Christine Morel, Maire d’Harfleur
– Caroline Dorion-Peyronnet, Chef du Service des Sites et Musées au Département de la Seine-Maritime
– Jean-Paul Ollivier, Directeur de la Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
– Didier Péralta, Conseiller régional de Normandie, représente Hervé Morin, Président de la Région Normandie,
– Philippe Leroux, Maire de Lillebonne,
– Jean-Luc Martinez, Président-Directeur du Musée du Louvre,
– Jean-Claude Weiss, Président de Caux Seine agglo,
– Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime,
– Mathilde Schneider, Directrice des musées Beauvoisine
– Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen-Normandie,
– Luc Lemonnier, Président du Pôle métropolitain de l’Estuaire de la Seine,
– Françoise Gaultier, Directrice du département des Antiquités Grecques, Etrusques et Romaines au musée du Louvre et marraine du projet Juliobona
– Sylvain Amic, Directeur de la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie
– Samuel Craquelin, Vice-président de Caux Seine agglo pour les musées et le patrimoine
– Angélique Pariche, Directrice du pôle grands équipements culturels et sportifs de Caux Seine agglo
© Musée du Louvre 2018 / Antoine Mongodin